Sénégal : Sortir 100 enfants de la rue et les accompagner de la maternelle au baccalauréat, un rêve ? NON, une réalité !


 
Accueil Partager
Aa
En direct de nos missions
13/12/2019
Dec 2019, bilan de l'année au Sénégal

Dec 2019, bilan de l'année au Sénégal

L’effectif d’enfants accompagnés sur les deux sites du Sénégal était de 87 à la rentrée scolaire, le 3 octobre. Fait marquant : une progression sensible de passage au lycée, s’expliquant par un nombre d’enfants élevé en début de primaire que Double Horizon a commencé à accompagner il y a une dizaine d’années et qui arrivent maintenant en fin de second cycle.
25 enfants sont ainsi au lycée et 44 en collège (dont 17 en 3ème) contre 11 seulement en primaire et 3 en sections techniques. Notre objectif est, pour ces prochaines années, d’accompagner une vingtaine de nouveaux jeunes en début de primaire que nous continuerons à choisir avec les mêmes critères : enfants orphelins ou séparés de leur famille, de conditions précaires et dont l’entrée à l’école n’est pas une priorité pour la famille. Comme toujours, les propositions seront faites par nos relais locaux et les choix finaux se feront collégialement.


Pierre-Marie COLY, notre relais à Ziguinchor depuis une quinzaine d’années, et directeur d’école à la retraite, a été victime d’un grave AVC en novembre 2018. Serge MINGOU, directeur de l’école primaire Marie-Brigitte Lemaire a immé-diatement pris le relais des 58 enfants de Ziguinchor. A Dakar-Guédiawaye, notre fidèle relais Abdourhamane KONATE assure le lien avec les 29 enfants que nous accompagnons, dont 18 à l’école Imam Assane Cissé.

Sur les deux sites de Dakar et Ziguinchor, nous poursuivons notre action dans le domaine des soins médicaux. La présence depuis 5 ans, au cours de nos missions annuelles, de François SIGWALD, médecin généraliste, permet à tous les enfants que Double Horizon accompagne d’être consultés. Diagnostics les plus fréquents : difficultés visuelles et auditives. En 2019, nous aurons financé 15 paires de lunettes et soigné 20 conjonctivites allergiques. François SIGWALD a retiré aussi beaucoup de bouchons dans les oreilles. Comment ces enfants qui, tout à la fois, ont ces difficultés visuelles et auditives, peuvent-ils poursuivre des études normales ? Ces consultations ont aussi été effectuées auprès d’une centaine d’autres enfants des écoles Imam Cissé (Dakar) et MB Lemaire (Ziguinchor). Lorsqu’elles sont nécessaires, les paires de lunettes sont financées sur fonds dédiés de donateurs particuliers ou entreprises. Mais nous en manquons pour renouveler tous les ans cette action ! Notre projet en 2020 est d’être accom-pagné d’un dermatologue, spécialité médicale la plus recherchée sur le terrain. Sur ces mêmes fonds dédiés, nous avons co-financé sur 2018-2019 la construction d’un bâtiment scolaire de 6 classes à l’école MB Lemaire (Ziguinchor), laquelle offre aujourd’hui 11 salles de classes répondant aux normes ministérielles pour 558 enfants.


Deux innovations en 2019 : la présence pendant un mois d’un jeune étudiant français à Ziguinchor, Antoine CAZAL, lequel a donné des cours de soutien d’été de pré-rentrée aux établissements du Sacré Coeur et MB Lemaire. Et le financement pour cette dernière école de 98 chaises et 16 tables, fabriquées sur place avec du bois local, pour les deux classes de maternelle, par 5 étudiants de l’Ecole Supérieure de Commerce KEDGE Bordeaux, lesquels, au cours de leur séjour, ont participé à des animations dans cette école pendant plusieurs jours.

Enfin, une mission intermédiaire, indispen-sable en cette période de rentrée scolaire, vient de se terminer, menée comme l’année dernière par Martine PERRETEN et Nicole MEYMAT.

Actions au Sénégal

100 enfants sont accompagnés chaque année par l'association pour les aider à réussir à l'école.
 
Autres actions Senegal
Dec 2019, bilan de l'année au Sénégal
Dec 2019, bilan de l'année au Sénégal
L’effectif d’enfants accompagnés sur les deux sites du Sénégal était de 87 à la rentrée scolaire, le 3 octobre. Fait marquant : une progression sensible de passage au lycée, s’expliquant par un nombre d’enfants élevé en début de primaire que Double Horizon a commencé à accompagner il y a une dizaine d’années et qui arrivent maintenant en fin de second cycle. 
Juil.2018 : avancée sur la santé
Juil.2018 : avancée sur la santé
Nous l'avions constaté les années passées : la vision est essentielle en classe. Alors nous dépistons. 
Dec.2017 : un pays qui aime partager ses traditions et sa culture
Dec.2017 : un pays qui aime partager ses traditions et sa culture
L'histoire de Double Horizon se confond avec le Sénégal, ce pays qui aime tant partager ses traditions et sa culture et dont le leitmotiv Teranga, d'origine Wolof, signifie "une longue tradition d'hospitalité, d'accueil, d'authenticité."