Sénégal : Sortir 100 enfants de la rue et les accompagner de la maternelle au baccalauréat, un rêve ? NON, une réalité !


 
Accueil Partager
Aa
En direct de nos missions
21/12/2017
Dec.2017 : un pays qui aime partager ses traditions et sa culture

Dec.2017 : un pays qui aime partager ses traditions et sa culture

L'histoire de Double Horizon se confond avec le Sénégal, ce pays qui aime tant partager ses traditions et sa culture et dont le leitmotiv Teranga, d'origine Wolof, signifie "une longue tradition d'hospitalité, d'accueil, d'authenticité."
Une dizaine d'années avant la naissance de Double Horizon, autour de Pierre-Yves, François, Daniel, Bruno et quelques autres, dont certains connaissaient déjà bien le Sénégal, est née une volonté de participer au développement et à l'accompagnement de la jeunesse de ce pays.

En 1992, Double Horizon a été créée pour des raisons pratiques et de visibilité, en prenant le relais, sous une forme associative, de l'action « Scolarités » entreprise. Mais sous forme « d'organisation d'amitié » et non d'association humanitaire classique.

Ainsi, dès ce moment, une vingtaine d'adolescents et de jeunes adultes pouvaient déjà compter sur Double Horizon pour poursuivre leurs études secondaires, une formation ou un projet professionnel ou encore se lancer dans une entreprise individuelle. Ce fut l'époque où Double Horizon a ainsi financé des machines à coudre, la création d'un télécentre, un élevage de poulets, des commerces de hamacs ou batiks... Les jeunes étaient de Dakar et Pikine, sa banlieue populaire, mais aussi de la Petite Côte et de Ziguinchor en Casamance. Lorsque nous partions en mission, nous en profitions pour créer entre ces jeunes des moments d'échange et d'ouverture, faisant découvrir Dakar aux jeunes casamançais, Saint-Louis aux jeunes dakarois.

Dès l'origine, et malgré une religion musulmane très majoritaire, Double Horizon a également toujours intégré ce qui fait la grande force du Sénégal, à savoir le respect pour sa tolérance religieuse. Cette grande spécificité du Sénégal est le reflet de l'aspiration d'une nation à la démocratie.

Parallèlement, en France, Double Horizon développait une action similaire avec la communauté sénégalaise de
la banlieue nord de Paris pour les épauler dans leur intégration : soutien scolaire, aide dans recherche de stages, mais aussi voyages découvertes en montagne, à Paris, mais aussi Futuroscope, Londres... En les aidant à trouver des jobs d'été, ces jeunes sénégalais, qui n'étaient jamais partis en vacances, ont eu également l'opportunité de partir à la découverte de leur pays et d'échanger en séjournant avec les jeunes soutenus par Double Horizon au Sénégal.

En 1996, une évolution se produit. Double Horizon se propose de supprimer avec chaque jeune aidé toute relation de dépendance du type « assistanat » pour s'orienter vers une relation tournée sur l'autonomie, basée sur des projets gérés par les intéressés. Une trentaine de contrats sont alors signés avec un objectif de respect des engagements pris, lesquels sont révisés, individuellement, chaque année lors de nos missions en rencontrant les enfants, leurs familles et leurs enseignants.

Au début des années 2000, constatant que l'analphabétisme demeure un véritable handicap, malgré une véritable volonté gouvernementale, Double Horizon apporte une orientation nouvelle. En effet, encore aujourd'hui, 55 % de la population est analphabète dont 75 % des femmes. Ce taux ne peut qu'avoir un impact négatif sur l'Indice de Développement Humain du Sénégal et empêche son développement économique et sociétal. Priorité est donc donnée à la scolarisation dès le plus jeune âge, soit dès le primaire, avec notre nouvelle devise : "Offrir l'école à un enfant, c'est lui donner des ailes".

Parallèlement, nous accroissons sensiblement le nombre de jeunes filles aidées, lesquelles représentent aujourd'hui les 2/3 des enfants accompagnés.

Au cours de la première décennie 2000, le nombre d'enfants aidés, du primaire au bac, a sensiblement progress pour atteindre une centaine, toujours sur les mêmes sites d'origine avec une incursion au Sénégal oriental où nous avons suivi Batina pour qui nous avions financé ses études d'instituteur. Nouveau directeur d'une école dans une des régions les plus pauvres du Sénégal, nous avons pour la première fois au Sénégal œuvré à un financement de projets à Sare Adja, à savoir le financement de panneaux solaires, du filtre et de la pompe d'un puits pour que le village puisse enfin disposer d'une eau potable, avec l'aide financière de la Fondation Veolia et de la Voix De l'Enfant.

Depuis 2010, nous concentrons notre action sur les sites historiques de Ziguinchor et de Dakar, plus exactement sur la commune de Guediawaye, voisine de Pikine, où nous accompagnons une quarantaine d'enfants. Ces deux dernières communes, dont la population dépasse les 1,3 million d'habitants (10% de la population sénégalaise) soit plus que la ville de Dakar, ont des habitats d'une pauvreté extrême. Guediawaye, avec ses 55 écoles primaires dont seulement 10 sont publiques, ne peut répondre à la demande avec des classes en primaire pouvant atteindre 70 élèves, voire plus de 100 en collège.

A Ziguinchor, c'est une soixantaine d'enfants que nous aidons aujourd'hui. Si notre action se concentre sur le quartier de Lyndiane, ces enfants sont repartis dans une quinzaine d'écoles, collèges et lycées. Au-delà des scolarités, ces dernières années, nous avons développé notre action dans le domaine de la santé, même si dès 1996, Double Horizon avait financé pour le jeune dakarois Souleymane que nous aidions une opération chirurgicale orthopédique délicate.

En 2014, nous avons effectué un dépistage systématique de la vue pour tous les enfants d'une école primaire et cette année, le docteur Sigwald a accompagné la mission pour dispenser soins et formations au poste de santé Lyndiane. L'objectif 2018 est d'effectuer, avec lui, un bilan santé de tous les enfants que nous accompagnons, tant à
Guediawaye qu'à Ziguinchor et de prendre systématiquement en charge les soins qui pourraient en découler.

Enfin, outre cette action santé, nous participons depuis 2015 au financement de la reconstruction d'une école primaire privée laïque de ce même quartier Lyndiane, ce projet devant se terminer en 2019.

Actions au Sénégal

100 enfants sont accompagnés chaque année par l'association pour les aider à réussir à l'école.
 
Autres actions Senegal
Juil.2018 : avancée sur la santé
Juil.2018 : avancée sur la santé
Nous l'avions constaté les années passées : la vision est essentielle en classe. Alors nous dépistons. 
Dec.2017 : un pays qui aime partager ses traditions et sa culture
Dec.2017 : un pays qui aime partager ses traditions et sa culture
L'histoire de Double Horizon se confond avec le Sénégal, ce pays qui aime tant partager ses traditions et sa culture et dont le leitmotiv Teranga, d'origine Wolof, signifie "une longue tradition d'hospitalité, d'accueil, d'authenticité."
 
Juil.2017 : Mission Education... et Santé !
Juil.2017 : Mission Education... et Santé !
Notre mission sur le terrain s'est déroulée en avril dernier entre Dakar et Ziguinchor.